Gilles Maheu Le metteur en scène


Né en 1948 à Montréal, Gilles Maheu, artiste multidisciplinaire, est acteur, auteur, metteur en scène, réalisateur, chorégraphe et scénographe. Depuis 1980, il est le directeur artistique de sa troupe de théâtrede création, Carbone 14. En mars 1995, la troupe inaugure son nouvel espace théâtral, l'Usine C, une salle de 500 places qui est un lieu important de l'avant-garde montréalaise. Depuis 20 ans, Gilles Maheu et sa troupe Carbone 14 ont tourné avec succès dans 26 pays et remporté une trentaine de prix nationaux et internationaux. En 1985, Gilles Maheu reçoit le Prix de la meilleure scénographie pour Le Rail et en 1987, le Prix de la meilleure conception scénique pour Hamlet-Machine au festival de Théâtre des Amériques. En 1990, Le Dortoir obtient le Prix de la meilleure chorégraphie de l'année et au 11th Dora MavorMoore Awards de Toronto, de même que le Prix spécial du Cercle de Critiques de la Capitale (Ottawa). En 1991, on lui décerne, à New-York, le Fipa d'or pour le film Le dortoir . En 1990, l'Association québécoise des critiques de théâtre lui décerne son Prix Spécial pour pour sa trajectoire expérimentale qui a marqué les années quatre-vingt. En 1992, Gilles Maheu et Carbone 14 sont lauréats du Prix du Gouverneur Général, pour les Arts de la scène. En 1995, le Conseil des Arts de la Communauté urbaine de Montréal décerne son Grand Prix à Carbone 14 pour l'ensemble de son oeuvre de création depuis bientôt 20 ans d'existence, pour son apport exceptionnel à la vie théâtrale montréalaise, et pour la notoriété internationale qu'il a acquise. En 1997, il remporte avec Les Ames Mortes, Le Masque de la meilleure production théâtrale de l'année au Québec.

Le mot du metteur en scène
Il faut retrouver l'art de troubler, de bouleverser. Je crois à un théâtre de l'émotion, à un théâtre du corps. La scène est le foyer d'un incendie, d'un ouragan, d'une tempête où s'affrontent des forces vives et dangereuses. Les objets, les acteurs, leurs mouvements et leurs textes ne sont que le médium extérieur d'un discours caché, d'un mystère plus profond qui est au coeur de toute création théâtrale et qui est le vrai texte d'une représentation. Le metteur en scène a le double rôle de Méphisto et de Faust aux portes de ce mystère.


[ Page d'accueil | Notre Dame de Paris | Notre Dame en 2 actes et 53 chansons ]